5 films tournés en Thaïlande

Voici cinq films tournés en Thaïlande qui ont cartonné au box-office. Qu’il s’agisse de fictions ou de films inspirés d’histoires vraies, tous nous offrent l’occasion de découvrir ou redécouvrir la culture thaïlandaise et quelques-uns des plus beaux endroits du royaume.
1

L’Homme au pistolet d’or

Réalisé par Guy Hamilton en 1974, ce film a marqué à jamais le royaume de Thaïlande qui a baptisé une île en son honneur dans les environs de Krabi. Située dans la baie de Phang Nga, la « James Bond Island » est devenue une attraction touristique majeure. Et pour cause, les scènes tournées à cet endroit ont fait découvrir à des millions de touristes à travers le monde la beauté féerique de la région. À voir ou à revoir pour voyager aux côtés de 007, alias Roger Moore à cette époque.

2

La Plage

Réalisé par l’immense Danny Boyle, ce film adapté du roman éponyme d’Alex Garland utilise mieux qu’aucun autre les décors naturels de Thaïlande. Leonardo DiCaprio y incarne avec maestria un jeune backpacker américain en quête d’aventure en Thaïlande. Arrivé dans le quartier des routards à Bangkok, il se voit remettre par un Occidental complètement allumé la carte d’une île légendaire et secrète où vit une communauté à l’écart du reste du monde. Ni une ni deux, il part en compagnie de deux Français rencontrés sur place (Virginie Ledoyen et Guillaume Canet) à la recherche de l’île.
C’est sur l’île inhabitée Phi Phi Lee qui se trouve dans l’archipel de Kho Phi Phi qu'ont été tournées la plupart des scènes. Celle-ci attire désormais des hordes de touristes venus marcher sur les traces des héros de ce film devenu culte.

3

The Impossible

Un couple d’Américains et leurs trois garçons arrivent à Kaho Lak en Thaïlande pour passer des vacances de Noël dans un hôtel de rêve. Jusqu’ici tout va bien, sauf que dès le lendemain, ils sont surpris par le terrible tsunami du 26 décembre 2004.
Inspiré d’une histoire vraie, ce film catastrophe du

réalisateur espagnol Juan Antonio Bayona montre l’indescriptible cauchemar qui s’est abattu ce jour-là sur les côtes thaïlandaises : deux vagues géantes qui ont tout détruit sur leur passage et fait des milliers de victimes. Outre des scènes plus impressionnantes les unes que les autres, Naomi Watts qui joue le rôle de la mère crève littéralement l’écran. Auréolé de moult récompenses, ce film nous plonge dans l’un des pans les plus sombres de l’histoire du pays.

4

Only God Forgives

Du réalisateur de Drive Winding Refn, ce film sombre raconte l’histoire de deux frères américains qui gèrent une salle de boxe thaïlandaise à Bangkok servant en réalité de couverture à un trafic de drogue dirigé par leur mère (Kristin Scott Thomas). Une nuit d’ivresse, l’aîné des deux frères tue une prostituée et se fait ensuite massacrer par la police qui le retrouve. Folle de rage, la mère débarque des États unis pour réclamer vengeance. Elle ordonne à son fils cadet, alias Ryan Gosling, de retrouver et tuer l’assassin de son fils. S’ensuit une descente aux enfers filmée avec brio dans les bas-fonds de Bangkok. Des acteurs magistraux, une musique planante, des plans magnifiques, ce film ultra noir est un petit chef d’œuvre.

5

Very Bad Trip 2

Après la folle nuit d’enterrement de garçon de Stu à Las Vegas dans le premier opus, les quatre compères remettent ça pour son mariage en… Thaïlande. Cette fois-ci, tout est prévu pour que les choses se passent bien, mais bien évidemment, tout dérape. Avec sa galerie de personnages thaïlandais (le prête bouddhiste, le tatoueur, le mafieux, le prostitué ladyboy…), le film fait le tour des clichés thaïlandais. Beaucoup moins drôle que le premier volet, le film a été nommé aux Razzie Awards (l’inverse des oscars) dans la catégorie « pire suite ». Il n’en demeure pas moins l’un des plus gros succès tournés en Thaïlande.

© photo principale : Curtis Winston