Boun Bang Faï, le festival des Fusées

Il y a des traditions qui sont tenaces en Isan. Aucun de ses habitants ne manqueraient pas exemple le Boun Bang Faï. Le Boun Bang Faï est surtout connu à l'étranger sous le nom de Rocket Festival (festival des Fusées). Il a été rebaptisé dans le but d'attirer les touristes en Isan, une région trop souvent oubliée par les agences de voyages. La fête se célèbre dans la quasi-totalité des villages de l'Isan.

Aux origines du Boun Bang Faï

Célébrer la fécondité et appeler la pluie

Le Boun Bang Faï précède l’ère bouddhique. Avant la saison des pluies, on implore le ciel de l'abondance de l'eau pour avoir une récolte substantielle. Les fusées et leur rampe de lancement de forme phallique symbolise la fertilité de la terre. Depuis l'invention de la poudre, les fusées sont lancées plus haut vers le ciel. Le but est de le percer pour déclencher la pluie.

blog-thailande-boun-bang-fai-festival-fusees-2

L'intégration du Boun Bang Faï au bouddhisme

Quand la Thaïlande est devenue bouddhiste, la fête des Fusées a été absorbée par cette religion. Voici l'histoire estampillée bouddha-compatible.
Le Bouddha, né crapaud, avait élu domicile sous un grand arbre sans en informer Phaya Than. Le dieu de la Pluie, furieux de cette cachotterie, décide alors de ne pas faire pleuvoir une seule goutte d’eau durant sept mois. Beaucoup d’hommes, d’animaux et de végétaux périssent durant la sécheresse. Les survivants décident de se réunir pour demander conseil au Bouddha.
Après bien des péripétie, un accord est trouvé avec Phaya Than, qui émet trois conditions au retour de la pluie :
– si les hommes lancent des fusées vers le ciel, il acceptera de faire pleuvoir ;
– si la grenouille chante, c’est qu’il a suffisamment arrosé la terre ;
– s’il entend le moindre bruit de flèche, il cessera immédiatement de faire tomber la pluie.
C’est donc pour respecter ce contrat que les habitants célèbrent Boun Bang Faï dont le nom signifie :
Boun comme tham boun, faire une offrande ;
Bung du nom du récipient de l’offrande ;
Faï qui désigne le moment où l'offrande est projetée par le feu dans le ciel.

blog-thailande-boun-bang-fai-festival-fusees-3

S'amuser avant les travaux des champs

Boun Bang Faï est aussi la dernière occasion de faire une fête avant le début du dur labeur des champs et là les Thaïs ne s'en privent pas. La fête est très alcoolisée même si les comités organisateurs l'ont banni ces dernières années.

Boun Bang Faï aujourd'hui

En 2015, le Boun Bang Faï a eu lieu en janvier. Le samedi est le jour de la présentation des ''chars-rampes de lancement'', des danseuses et des musiciens.
Une fois le défilé terminé, les chars rejoignent le small cap Canaveral, où les fusées sont projetées vers le ciel le dimanche, à raison d'une toutes les demi-heures.
Les inconditionnels des paris s'en donnent à cœur-joie. On parie – des milliers de bahts – sur la hauteur atteinte du projectile, sur le temps où il est en mouvement et sur le temps qu'il met pour retomber !
Les moins bons, ceux dont les fusées seront les moins performantes, auront le ''privilège'' de se faire traîner dans la boue.

Paille Kheundheu ! ("À bientôt" en lao)
Retrouvez Jeff sur son blog Jeff de Pangkhan, l'homme des rizières

© photo principale : Jeff © photos article de haut en bas : Jeff