Coup de cœur pour Koh Kood

Lorsqu’on a déjà visité des îles du sud de la Thaïlande comme Koh Pha-Ngan, Koh Lipe, ou encore Koh Yao, on ne s’attend pas à découvrir une île comme Koh Kood. Située dans la baie de Bangkok, elle possède un charme authentique unique.

Un secret bien gardé

L’île de Koh Kood, aussi appelée Koh Kut, se trouve dans la province de Trat au sud de l’île de Koh Chang. Contrairement à cette dernière, Koh Kood ne s'est ouverte au tourisme que très récemment, en raison notamment de vives tensions avec le Cambodge voisin et de l’absence de transport réguliers.

L’île de Koh Kood a ensuite été longtemps l'un des secrets les mieux gardés de la haute société thaïlandaise et des riches touristes étrangers. Depuis Bangkok, ils ralliaient l'île en hydravion, puis séjournaient dans un luxueux complexe hôtelier. Référence en matière de construction écologique, ce dernier a sans doute eu une certaine influence sur le développement touristique de l’île.

Koh Kood s’ouvre en effet peu à peu à tous les voyageurs, sans sacrifier pour autant sa richesse naturelle exceptionnelle.

Un modèle d'écotourisme

Koh Kood se dote progressivement de toutes les infrastructures nécessaires à l'accueil des voyageurs, mais reste vigilante quant à la préservation de ses richesses et ressources naturelles.

Les hôtels sont peu nombreux et se fondent parfaitement dans le décor. Il n’y a ni discothèque, ni bars animé ou organisation de full moon party, Koh Kood est un véritable havre de paix.

D’une propreté remarquable, l’île est un modèle de préservation de l’environnement. Des panneaux photovoltaïques ont été installés pour approvisionner l'île en électricité et le traitement des déchets fait l'objet d'une attention rigoureuse.

La grande majorité de la population vit de la pêche, de la récolte des noix de coco et du caoutchouc (spécialité de la province de Trat). Seule une petite partie des habitants s'est tournée vers le tourisme. Les hameaux longeant la route principale comptent désormais leurs gargotes locales, guesthouses, épiceries, boutiques de location de scooters…

Découvrir Koh Kood en deux-roues

Longue de 25 km et large de 12 km, l’île est dotée d'une route, la Coastal Road Aow Yai, qui longe la côte ouest puis traverse la jungle pour se terminer au nord-est. Koh Kood se prête idéalement à la découverte en deux-roues, que l'on peut louer pour trois fois rien aux habitants.

En suivant la Coastal Road Aow Yai, on arrive dans le village de pêcheurs Aow Salad. Composé de maisons et d’allées sur pilotis sur un bras de mer, il abrite de petits restaurants tenus par les locaux où l’on peut déguster des fruits de mer fraîchement pêchés. En dehors de cette discrète activité touristique, le temps ne semble pas à avoir eu de prise sur ce village qui a conservé toute son authenticité.

Sur le chemin du retour, il ne faut pas hésiter à emprunter les pistes rocailleuses et les chemins de terre qui mènent notamment à de superbes plages comme Aow Pharo, Siam Beach, Bang Bao, mais aussi au cœur de plantations d’hévéas, de cocoteraies, de villages, etc.

Rando, kayak et plongée

Les activités ne manquent pas, à commencer par la découverte de ses plages pour buller au soleil et admirer ses fonds marins exceptionnels avec un masque et tuba.

À l’intérieur de l’île, plusieurs sentiers de randonnée permettent de découvrir notamment les majestueuses cascades de Nam Tok Khlong Chao et Than-Sanuk.

Sur la côte ouest à proximité du village de Baan Klong Chao, il est possible de louer un kayak et de remonter la rivière pour explorer la mangrove. Des excursions en bateau sont également organisés pour faire de la plongée sous-marine ou d'initier à la pêche.

 

Village en pleine jungle de Ko Kood © photo principale : Jérôme Cartegini