Croisière sur le Mékong – 1

Naviguer sur le Mékong, l'un des fleuves les plus mythiques de la planète entre le nord de la Thaïlande et le Laos constitue une aventure fascinante. Un périple de deux jours à bord d’un sampan, un bateau en bois à fond plat aussi appelé slow boat. À l’abordage !

Le Mékong, fleuve sacré

Dixième fleuve du monde et quatrième d’Asie, le Mékong qui prend sa source dans les hauteurs de l’Himalaya s’étend sur 4800 km à travers plusieurs pays dont la Chine, le Laos, la Birmanie, la Thaïlande, le Vietnam ou encore le Cambodge. Surnommé « Mère de tous les fleuves », « Mère des eaux » ou encore « Fleuve des neufs dragons » selon les pays, le Mékong est au cœur de la vie de près de 70 millions d’habitants. Depuis des siècles, le fleuve sacré constitue une importante voie de circulation, de transport, et d’échanges commerciaux. La pêche demeure l’activité principale des populations qui vivent sur les rives du Mékong, mais le fleuve et ses nombreux affluents qui irriguent les terres sont de plus en plus exploités pour la culture du riz.

Le tourisme fluvial est également en plein essor sur le Mékong dont le cours jalonne des trésors naturels, historiques et culturels exceptionnels comme Luang Prabang, Angkor, ou encore le Delta du Mékong. En raison des puissants rapides et chutes d’eau qui ponctuent sa descente, le fleuve n’est cependant pas navigable partout. Le parcours des croisières fluviales sur le Mékong, qui longe la frontière entre le nord de la Thaïlande et le nord du Laos, s’écoule presque comme un long fleuve tranquille jusqu'à Luang Prabang. Deux jours sont nécessaires pour réaliser ce trajet d’environ 350 km.

Bien choisir sa croisière sur le Mékong

De nombreuses compagnies proposent des croisières sur des sampans entre Huay  Xai et Luang Prabang. Le trajet nécessite environ 14 heures de navigation réparties sur 2 jours, avec une nuit à prévoir à Pakbeng (penser à réserver un hôtel ou une guesthouse sur place à l’avance).

Quelques bateaux très luxueux avec un étage disposent de cabines dans lesquelles les voyageurs peuvent dormir, mais leurs tarifs sont dignes de ceux pratiqués dans un palace. Les sampans traditionnels sont quant à eux équipés de bancs ou de sièges plus ou moins confortables.

Certains bateaux meilleur marché sont littéralement bondés et font plus office de moyen de transport que de bateau de croisière. À fuir également, les speed boat qui se révèlent aussi bruyants que dangereux.

Si vous souhaitez profiter pleinement de l’expédition, privilégiez les croisières limitées à une vingtaine de passagers. Certaines compagnies incluent un repas et des boissons à volonté dans le prix du billet.

Voyager lentement au fil de l’eau du Mékong pour observer les paysages somptueux et la population qui vit sur les rives, tel est le concept de cette expérience unique de slow travel. On y reviendra…

Infos pratiques
  • Quand ? Les bateaux partent chaque jour entre 9 h et 11 h du mois d'août au mois de mai.
  • Où ? L’embarcadère d’où partent les croisières se trouve au Laos dans la ville de Huay Xay à seulement 4 km de la frontière thaïlandaise. Pour s’y rendre, il faut aller dans un premier temps jusqu’à la ville de Chiang Khong à une centaine de kilomètres de Chiang Rai, puis traverser la frontière.
  • Formalités : Les ressortissants français ont besoin d’un visa pour le Laos qu’ils peuvent acheter directement sur place (30 $ pour une durée de 30 jours). La procédure étant assez longue, il est conseillé de s’y rendre entre 7 h 30 et 8 h pour pouvoir partir le jour même.
  • Mon conseil : Mieux vaut bien se renseigner sur la compagnie choisie en consultant les sites internet spécialisés, les forums de voyageurs, etc. afin de connaître leurs prestations, dont la qualité varient énormément d'une compagnie à l'autre.
photo principale : Un sampan transformé en bateau de croisière de luxe © Jerome Cartegini