En Thaïlande on roule à gauche !

Si vous souhaitez circuler en Thaïlande avec votre propre voiture, vous devez avant tout être en possession d'un permis de conduire international. Celui-ci est délivré par la préfecture ou par la sous-préfecture dont dépend votre domicile. Vous devez vous présenter au guichet de cette administration en vous munissant de votre permis de conduire français, d'une pièce d'identité et de deux photos d'identité récentes. Le permis international est valable trois ans et il est délivré gratuitement.

Sachez qu'une fois que vous serez arrivé en Thaïlande, vous devrez vous adapter au fait que dans ce pays la circulation s'effectue à gauche. Il convient par conséquent de réfléchir sur la question de savoir si vous serez vraiment à l'aise avec une voiture française dont le poste de pilotage est situé sur le côté gauche. Attention car depuis 2011 les infractions à l’étranger sont sanctionnables. Bien que cette mesure concerne l’Union Européenne, n’oubliez pas que chacune de vos actions peut être sujet à représailles.

 

Un taxi collectif en Thaïlande, Auteur : M-Louis
Un taxi collectif en Thaïlande

En ce qui concerne les routes thaïlandaises, elles sont le plus souvent en assez bon état, mais il faut faire attention aux bas-côtés dont l'entretien n'est pas toujours satisfaisant. Si vous devez préparer un itinéraire pour faire un périple en Thaïlande, sachez que les principales routes qui ont pour la plupart leur origine à Bangkok ont un numéro à un chiffre. Leurs ramifications ont un numéro à deux chiffres et les routes plus modestes ont des numéros à trois ou quatre chiffres. Les voies rapides thaïlandaises sont l'équivalent local des autoroutes européennes.

En ce qui concerne la vitesse, il ne faut pas dépasser le 50 Km/h en ville et le 100 Km/h en rase campagne. Les feux tricolores sont caractérisés par le fait qu'avant de passer à l'orange, le feu vert se met à clignoter. Les feux rouges clignotants signifient que vous n'avez pas priorité sur la voie que vous empruntez. Enfin, les autobus et les camions ont priorité sur les voitures qui ont elles-mêmes priorité sur les véhicules à deux roues.

Sachez enfin qu'il faut rouler avec la plus grande prudence, car les conducteurs thaïlandais n'ont pas la réputation d'être particulièrement disciplinés au volant. En effet, les limitations de vitesse ne sont pas toujours respectées et il est fréquent qu'en soirée ou lors des fêtes locales, des gens prennent le volant en état d'ivresse sans se soucier des dangers de leur comportement. De plus, il est fréquent que des Thaïlandais conduisent une voiture sans permis de conduire valable. Il en résulte malheureusement un nombre d'accidents élevé. En conséquence il est nettement préférable d'éviter de circuler en moto et de conduire en fin de soirée.

© photo principale et photo article : M-Louis