La fête de l’Eau

Issue du bouddhisme theravada et basée sur le calendrier lunaire, la fête de l’Eau – le nouvel an bouddhique – a lieu chaque année du 13 au 15 avril. Avec les années, cette fête d’origine religieuse très joyeuse et colorée est devenue très médiatique. Comparables aux fêtes de fin d’année en France, la plupart des Thaïlandais prennent quelques jours de vacances pour passer du temps en famille et accueillir la nouvelle année.

Le premier jour du Songkran, qui est la journée nationale des personnes âgées, les jeunes accomplissent le rituel du Rod Nam Dum Hua : ils rendent hommage à leurs aînés en leur aspergeant quelques gouttes d’eau parfumée sur la paume des mains pour marquer leur respect et obtenir leur bénédiction.

Les rituels traditionnels

blog thailande_songkran_05

Cette période de fête est l’occasion de faire un grand ménage de printemps dans les foyers, mais également dans les temples. Traditionnellement durant la période du Songkran, les bouddhistes thaïs visitent neuf temples, font l’aumône aux moines, et aspergent d’eau parfumée des représentations de Bouddha. Ils aspergent d’eau avec respect les membres de leurs familles (sauf les anciens !), leurs amis, leurs voisins dans le but symbolique de laver tous les malheurs cumulés durant l’année et de démarrer une nouvelle année sous les meilleurs auspices.

Partout dans le pays, on peut assister à de nombreux défilés en costumes traditionnels, mais aussi des processions sacrées dont une absolument grandiose sur la place de Sanam Luang en face du Grand Palais de Bangkok. C’est aussi le jour de l’élection de Miss Songkran, tout un programme !

La « guerre » de l’eau

blog thailande_songkran_01

L’autre facette moins traditionnelle et beaucoup plus festive du Songkran est celle que l’on voit dans la rue et qui est de plus en plus relayée par les médias du monde entier. Il faut dire que la fête prend une ampleur un peu plus grande chaque année. Les bols cèdent leur place à des seaux, d’énormes pistolets, voire carrément des lances à eau surpuissantes… Même les éléphants sont mis à contribution pour arroser les badauds avec leur trompe.

Sous l’effet de la chaleur,terrible à cette époque de l’année, de la foule en liesse, et de l’alcool qui coule à flot notamment dans le quartier de Patpong ou la rue Kho San Road à Bangkok, la fête tourne souvent à l’hystérie collective. Si vous vous trouvez dans le coin, mieux vaut protéger vos papiers et vos appareils électroniques avec des sacs plastiques, car il est impossible de rester sec ! D’autant que les Thaïlandais adorent s’amuser et prennent un malin plaisir à arroser copieusement les touristes.

blog thailande_chatuchak_02

La face cachée du Songkran

Victime de son succès et de ses excès, la fête de l’Eau est malheureusement synonyme d’un nombre croissant d’accidents. La principale cause en est la conduite sous l’emprise de l’alcool, mais beaucoup d'accidents sont dus également à de violentes projections d’eau sur des motos et des voitures.

Le problème est tel que le gouvernement a annoncé en 2013 l’interdiction de transporter des barils d’eau sur des véhicules motorisés pour les déverser sur les piétons, et les véhicules. Dans la mesure du possible, mieux vaut éviter de prendre la route durant ces quelques jours, et profiter pleinement de cette fête vraiment extraordinaire. Happy New Songkran !

© photo principale : OT Thaïlande ; © autres photos : OT Thaïlande