Insectes à… déguster ! 

Des sauterelles, des crickets, des grillons, des vers de bambous, des punaises géantes, des vers à bois, des larves de scarabée, des œufs de fourmi, des scorpions, voici quelques exemples des insectes dont les Thaïlandais raffolent pour une petite collation ou pour l’apéro. À essayer au moins une fois, du moins si le cœur vous en dit !

Question de culture

Crus, bouillis, frits ou marinés, plus de 1000 insectes seraient parfaitement comestibles, dont environ 200 sont consommés en Thaïlande. On en trouve dans les petites gargotes de rue en train de griller dans des woks, sur les étals des marchés, et même dans les rayons des supermarchés exposés dans d’élégants packagings !

Bien qu’il y ait beaucoup d’autres pays dans le monde où l’on mange des insectes, la Thaïlande est celui où l’on en consomme le plus par habitant. Du reste, le pays est le plus important exportateur mondial.

On pourrait penser que les Thaïlandais mangent des insectes faute de viande, mais ce n’est pas du tout le cas. Ce n’est pas non plus pour leur valeur nutritive qu’ils en consomment en grande quantité, mais tout simplement parce qu’ils adorent ça. Quand on y réfléchit un peu, cela ne devrait pas nous sembler si surprenant en France où l’on déguste des escargots, des bulots ou des cuisses de grenouilles…

 

blog thailande-cuisine-insecte

Des nuisibles à la carte des grands chefs

Ces « friandises » thaïes s’exportent de plus en plus et ce, jusque chez nous en France. Il y a notamment des sites de vente en ligne spécialisés dans la vente d’insectes pour l’apéro, mais également des restaurants dont certains étoilés qui servent des plats de haute gastronomie à base de grillons et de petits vers.

L’entomophage ne cesserait de gagner du terrain… Outre l’ONU qui conseille aux pays en développement d’encourager l’élevage d’insectes comestibles pour lutter contre la faim, tous les spécialistes s’accordent à dire qu’ils sont nourrissants, très bons pour la santé et que leur production a un faible impact sur l’environnement comparativement à celle du bétail traditionnel.

En dehors d’être absolument rebutant pour la plupart des Occidentaux, ils s’avèrent en effet moins chers à produire : 2 kg d’aliments sont nécessaires pour obtenir 1 kg d’insectes, alors qu’il en faut 8 kg pour produire 1 kg de viande de bovins. Ils se révèlent par ailleurs très riches en protéines et ne contiennent quasiment pas de gras.

blog thailande-cuisine-insecte-2
Retour d’expérience

 

Personnellement, je me demande comment on peut manger des escargots, alors c’est vous dire que la vue des crickets en train de mijoter ne m’ouvre pas vraiment l’appétit. Je dirai plutôt que cela m’aiderait à faire la diète…

Néanmoins, j’ai une telle fascination pour la cuisine thaïlandaise (je pourrais vivre là-bas rien que pour la nourriture) que je me devais au moins d’essayer une fois.

Non sans mal, j’ai pris mon courage (ou plutôt mon estomac) à deux mains et j’ai mangé un grillon frit qui est LA star des apéros thaïs. Ils auraient un goût de noisette, mais j’ai plus ressenti celui d’une sorte de chips séchée au poulet. Cela ne m’a pas laissé un souvenir impérissable, mais je n’ai pas encore essayé les produits transformés dans lesquels on ne voit pas les bébêtes comme les gâteaux au chocolat, les barres de céréales, les pâtés, etc.

blog thailande-nourriture-deshydratee-insecte

Question de goût

Beaucoup plus courageux, mes compagnons de route ont goûté aussi des vers de bambous qui auraient le goût de petits bouts de fromage grillés, ou encore des œufs de fourmi (incroyablement gros !) qui seraient absolument délicieux

Cela dit, je n’ai vu personne se resservir abondamment et c’est loin d’être des insectes aussi rebutants que les scarabées, les punaises géantes, ou encore les larves de la taille de grosses limaces qui se mangent crues !

Néanmoins les Thaïlandais ont bien raison de se régaler des insectes, car dans quelques décennies, les humains seront tellement nombreux qu’il ne sera plus possible de s’alimenter comme on le fait aujourd’hui en Occident. Les insectes sont dé

jà perçus par les organisations internationales comme un aliment d’avenir. Demain, on devra tous manger des insectes !

blog thailande-cuisine-insecte-3
Pour en savoir plus sur les insectes comestibles
Le site francophone Manger des insectes : l'entomophagie en cuisine
répertorie des recettes à base d'insectes.
Les sites de vente en ligne ThailandUnique.com (anglophone) et Crickeat (francophone) proposent une large sélection d'insectes comestibles et de produits à base d'insectes.
© photo principale OT de Thailande © photos articles de haut en bas : Takoradee, A Dwarf, thailandeunique.com, thailandeunique.com