Le théâtre traditionnel

L’art thaï est à la fois riche et varié à l’image de son théâtre qui se pratique sous différentes formes depuis la période d’Ayutthaya (XIIIe siècle). Savant mélange de théâtre, de chant et de danse, c’est une forme d’expression extrêmement codifiée. Même s’il n’est pas évident d’en comprendre le véritable sens pour un étranger, les spectacles de théâtre dansé n’en demeurent pas moins fascinants.

Origines et influences

Comme les autres arts traditionnels thaïs (peinture, sculpture, littérature…), le théâtre dramatique est souvent dédié au bouddhisme. Bien qu’il comporte des influences indiennes, indonésiennes, khmères ou encore môns, les Thaïlandais l’ont peu à peu façonné à leur image pour en faire une forme d’expression unique. Les thèmes des spectacles décrivent des scènes du Ramakien, le texte fondateur de l’épopée nationale du royaume du Siam. Il s’agit en fait d’une variante de l’épopée indienne du Ramayana, dont l’histoire, les lieux et personnages ont été transposés en Thaïlande. Il existe de nombreux styles différents de théâtre classique thaï, dont les plus connus sont le Khon, le Lakhon, et le Likhe.

1
Le Khon

Réservé à la cour royale, le Khon était à l’origine joué uniquement par des hommes qui interprétaient aussi bien les rôles masculins que féminins. Ce n’est que sous le règne du roi Rama II au XIXe siècle que les femmes ont repris les rôles d’actrices dans les représentations. Dissimulés derrière d’épais maquillages ou de somptueux masques en papier mâché ornés d’or, de laque et de pierres précieuses, les acteurs incarnent des personnages mythiques du Ramakien comme Sita, Phra Ram, ou Hanuman (le dieu singe), mais aussi des démons, des animaux, etc. Dans ce genre qui mélange danse et jeu d’acteur, chaque mouvement, chaque expression du visage ou des mains a une signification. Les représentations de Khon nécessitent de très nombreux acteurs (plus d’une centaine) et de grandes scènes. Elles sont organisées généralement dans des lieux comme le théâtre royal de Bangkok ou les parcs historiques d’Ayutthaya et de Sukhothai. Une représentation peut durer entre 3 et 8 heures d’affilée.

blog-thailande-theatre-traditionnel-1

2
Le Lakhon

Le théâtre dansé Lakhon comprend plusieurs variantes très appréciées du public. Il puise ses thèmes dans le Ramakien, mais également dans les Jataka (récits des vies antérieures de Bouddha) et l’Inao (légendes javanaises). Bien que les costumes ressemblent à ceux du Khon, c’est une forme de théâtre moins rigoureuse et beaucoup plus expressive. La musique et la danse occupent un rôle très important dans ce type de représentations qui comprend également du théâtre occidental. Les danseuses (uniquement des femmes) sont réputées pour leur grâce infinie. Les mouvements des mains notamment rappellent ceux des danseuses traditionnelles de Bali. Beaucoup plus fréquentes, les représentations de Lakhon peuvent avoir lieu aussi bien dans des soirées privées, que dans un temple ou un théâtre.

Les petites danseuses sont initiées très tôt à la danse classique thaïe.
Les petites danseuses sont initiées très tôt à la danse classique thaïe.

3
Le Likhe

Très différent du Khon et du Lakhon, le Likhe est sans doute la forme de théâtre la plus populaire. Il s’agit de satires tragi-comiques en partie improvisées avec de la musique folklorique, des costumes extravagants, de la danse et des dialogues. Cette forme de théâtre a été créée sous le règne de Rama V (XVIIe siècle). Les thématiques sont généralement puisées dans les histoires et les anecdotes locales avec force calembours et jeux de mots sur la vie sociale et surtout politique. Sans oublier beaucoup d’allusions érotiques dont l’assistance raffole. Les performances qui peuvent durer plusieurs heures sont en principe réalisées par des troupes d’artistes itinérants qui voyagent dans tout le pays.

De la couleur des costumes aux mouvements du corps, chaque détail a une signification.
De la couleur des costumes aux mouvements du corps, chaque détail a une signification.

Où voir un spectacle de théâtre thaï?

Le ministère de la Culture et le département des Beaux-Arts de Thaïlande n’ont jamais autant promu l’art thaï que ces dix dernières années. Il y a en effet de plus en plus de spectacles de théâtres organisés un peu partout dans le royaume. Jusqu’au 16 décembre 2016, il est par exemple possible d’assister à un spectacle de théâtre gratuit chaque premier vendredi du mois dans le parc historique de Sukhothaï. Un excellent endroit pour voir des représentations est le Théâtre National situé à côté du Musée national sur Na Phra That Road. Des représentations de Khon et d’autres styles de théâtre y sont généralement organisées le dernier vendredi et samedi de chaque mois. Ici vous pouvez voir des spectacles de Lakhon et d'autres danses classiques. Il est également possible de voir des représentations de théâtre traditionnel thaï dans des destinations très touristiques comme Pattaya ou Phuket, par exemple. Sans oublier les marchés de nuit où il n’est pas rare que se produisent de petites troupes d’artistes.

© photo principale : Jérôme Cartegini © photos article : OTT, Jérôme Cartegini