Les khlongs de Bangkok

L’incroyable réseau de canaux (khlongs en thaï) de Bangkok qui relie le fleuve Chao Phraya à ses affluents lui vaut le surnom de Venise de l’Asie Sud-Est. Jusqu’au début du XXe siècle, la capitale thaïlandaise était une véritable ville flottante.

Bien que comblés en partie dans les années soixante pour être transformés en rues, la ville compte encore pas moins de 1 040 canaux d’une longueur totale de 1 911 km ! Jadis essentiels à la vie quotidienne de la population, les khlongs se voient aujourd’hui aussi exploités à des fins touristiques. Ils demeurent un excellent moyen de découvrir une autre facette de la mégapole, en particulier dans les endroits les plus typiques comme le long du khlong Mon.

La vie sur les khlongs

Les khlongs demeurent au centre de la vie quotidienne de nombreux Thailandais.
Les khlongs demeurent au centre de la vie quotidienne de nombreux Thailandais.

Construits sans aucune préoccupation environnementale, les khlongs sont extrêmement pollués par endroits. Il est d’ailleurs fortement recommandé d’éviter tout contact de l’eau des canaux avec la peau. À certains endroits lorsqu’il fait très chaud, les odeurs de gasoil des moteurs des bateaux qui se mêlent à celles des eaux croupies peuvent devenir à la limite du supportable.
Il subsiste cependant des endroits vraiment magiques où l’on peut découvrir une vraie vie lacustre avec des maisons en bois sur pilotis, des vendeurs en bateau qui proposent un peu de tout, des enfants qui barbotent dans l’eau ou encore des femmes qui y font leur vaisselle ou lavent leur linge. On ne se lasse d’ailleurs pas d’admirer l’agilité avec laquelle les Thaïlandais évoluent sur l’eau.

Le khlong Mon

Des vendeurs sillonnent les canaux sur leur pirogue chargée de toutes sortes de produits.
Des vendeurs sillonnent les canaux sur leur pirogue chargée de toutes sortes de produits.

Loin du bruit et de la frénésie touristique en plein cœur de Bangkok, le khlong Mon fait partie de ceux qui ont su conserver cette authenticité. Malheureusement, ce n’est plus un secret pour personne et les voyageurs sont de plus en plus nombreux à s’y rendre.
Mieux vaut éviter les rabatteurs et les circuits organisés, il suffit de se rendre dans un embarcadère et négocier avec les bateliers. Deux types d'embarcations sont proposées : le bateau traditionnel long-tai boat (bateau à longue queue), et les taxi-boat (plus économiques) qui partent environ toutes les 30 minutes notamment depuis Tha Thien.
Le khlong Bang Noi à proximité des magnifiques temples au bord de l’eau – wat Arun, wat Pho et le Grand Palais – et le khlong Bang Yai offrent de belles balades.

Quelques conseils

Le khlong Mon à la tombée de la nuit.
Le khlong Mon à la tombée de la nuit.

Naviguer sur le fleuve Chao Phraya et sur les khlongs permet de découvrir bien d’autres facettes de Bangkok, des plus urbaines aux plus anciennes. À deux pas de la station de métro aérien (Skytrain) Saphan Taskin notamment, vous pouvez trouver plusieurs compagnies de bateaux publics très bon marché comme les Phraya River Express et Chao Praya Toursit. Elles permettent de rallier en un temps record les principaux endroits de la capitale, comme le wat Run, le quartier du célèbre Oriental Hotel, ou encore Banglampoo à proximité de Kao San Road. Un peu comme sur la Seine, il y a également plusieurs compagnies de bateaux-restaurants qui sillonnent le fleuve. Bien que très touristique, ce type de croisière vaut vraiment le coup de nuit lorsque Bangkok s’illumine de mille feux.
Sur les khlongs, il est vraiment préférable de privilégier des excursions en long-tai. Comme d’habitude en Thaïlande, il ne faut pas hésiter à marchander le prix, et se mettre d'accord au préalable sur la durée de la balade et les arrêts à prévoir. Privilégiez les embarcadères en dehors des sites touristiques au bord du fleuve ou des canaux qui sont souvent bien moins chers. La première fois, on fait souvent l’erreur de prévoir une heure ou deux, alors qu’on peut facilement passer plusieurs heures à naviguer sans voir passer le temps. Que cela soit en ferry, en taxi-boat, ou en long-tai, le bateau fait partie intégrante de la vie à Bangkok et il ne faut surtout pas s'en priver!

© photo principale : OT Thailand © photos article : Jérôme Cartegini, OT Thailand