Les trésors du Triangle d’Or

Région mythique du nord de la Thaïlande, le Triangle d’Or fut longtemps réputé pour son trafic d’opium. Située dans les montagnes du Nord, aux confins du Laos et de la Birmanie, il s’est peu à peu ouvert au tourisme, tandis que la plupart des champs de pavot ont cédé leur place aux rizières et à des plantations de théiers. De ses paysages de montagnes calcaires à ses forêts luxuriantes, en passant par le majestueux Mékong, ou encore ses temples ancestraux et ses villages ethniques, il s’agit sans conteste de l’une des plus fascinantes régions du pays.

À faire et à voir dans le Triangle d'Or

Le Triangle d’Or s’étend de Kentung en Birmanie, à Ban Houai Sai au Laos, et Chiang Rai en Thaïlande. Son nom vient du fait qu’auparavant l’opium était payé avec de l’or aux tribus qui le produisaient. Chiang Rai est la capitale de la province thaïlandaise, et le point de départ pour partir à la découverte de la région. C’est une destination qui reste majoritairement privilégiée pour les treks notamment dans les environs de Chiang Rai, mais qui offre aussi de belles expériences culturelles : visite du wat Rong Khun en construction depuis 1997 en l’honneur du roi actuel Râma IX, découverte du wat Phra Si Ratana Mahatha (deuxième bouddha le plus vénéré du pays situé le long de la frontière laotienne), rencontre des ethnies Akha, Lsu, Lahu, Karen…

Le Bouddha géant de la province Chiang Rai.

De nombreuses réserves proposent également des treks dans la jungle et les rizières à dos d’éléphant. Mieux vaut bien se renseigner sur ces réserves, car certaines maltraitent malheureusement ces animaux. Au bord du mythique fleuve du Mékong, la très touristique petite ville de Soap Ruak qui est séparée de la Birmanie voisine par un pont n’est pas spécialement jolie, mais on peut notamment y visiter la célèbre Maison de l’Opium (House of Opium). Le musée qui illustre l’histoire du pavot et son commerce comprend une intéressante collection de pipes à opium, de paillasses de fumeurs, de balances, etc.

En Thaïlande, les plantations de thé on t remplacé les champs de pavots.

Paradis des randonneurs

Pour changer totalement de décor, il est possible de prendre un petit bateau privé pour se rendre à Chiang Saen (compter 1 h de trajet), l’ancien royaume du Lan Na. Un lieu authentique qui abrite les vestiges des wat Chedi Luang, That Caom Kitti et Chom Chang édifiés entre le Xe et le XIIIe siècle. Une halte particulièrement agréable pour se poser un ou deux jours et admirer le Mékong.

Une petite fille de la tribu Karen absorbée dans ses pensées.

Que cela soit en louant une moto, une voiture avec chauffeur, en prenant le bus ou encore le bateau, il est comme d’habitude en Thaïlande très facile de se déplacer d’un point à l’autre. Il souffle un parfum d’aventure dans cette région très différente du reste du royaume. À condition de ne pas s’enfoncer trop loin dans la jungle et la montagne sans guide, il y a de nombreux sentiers de randonnées faciles à faire aux alentours de Chiang Rai, des villages ethniques ou encore le site de Tham Luang qui abrite des kilomètres de grottes. Dépaysement et émerveillement assurés !

En savoir plus sur la région
Découvrez nos suggestions de voyages dans le Triangle d'Or

© photo principale : Jérôme Cartegini © photos article : Jérôme Cartegini