Roi-Et et son temple bouddhique

101, cent un, vous avez dit cent un ? Vous allez me dire : « mais quel drôle de titre ! ». En fait, il s'agit de la traduction littérale de « Roi-Et », la province de l'Isan où se situe mon village Ban Pangkhan. Aujourd'hui, je voudrais vous parler d'un temple, un grand temple, un des plus grands de Thaïlande qui se niche dans le nord-est de la province de Roi-Et.

Quelques mots sur la province de Roi-Et

blog-thailande-isan-wat-phra-nam-yoi-1

Ici, pas vraiment de site touristique ou de spot pour photographe en herbe. La principale richesse de la province, ce sont ses habitants et ses traditions. Les autorités touristiques ont donc pris les choses en main et tentent de donner de l’intérêt aux lieux oubliés, loin des déferlements touristiques vers Bangkok, Chiang Mai ou des îles paradisiaques.

Enfin, quoi qu'il en soit, la province de Roi-Et s'appelle ainsi car au temps des royaumes Khmer et Thaï d'Ayyutaya au treizième siècle, elle était la ville frontière entre ces deux royaumes et était constituée de onze portes d’entrée.

Donc onze portes, et logiquement, on l'a appelée Cent-Un ! Par orgueil ou exagération, un 0 est venu se glisser entre les deux 1, 11 devenant alors 101 !

Le temple bouddhique wat Phra Mahathat Chedi

Revenons-en à nos moutons et parlons de ce wat Phra Mahathat Chedi Chaimengkhol, encore appelé wat Phra Nam Yoi ou tout simplement Isan Buddhist Park.

blog-thailande-isan-wat-phra-nam-yoi (3)

Construit sur une colline, il abrite dans sa montée et tout autour de sa base un jardin – plutôt une jungle botanique. Si l'envie vous vient de pénétrer dans cette forêt pour admirer les nombreuses essences de l'Isan, prévoyez vos répulsifs moustiques, fourmis, etc.

En Thaïlande, un temple est tout d'abord un lieu dédié au Bouddha, mais c'est aussi un spot touristique. La province n'ayant pas vraiment d'attraits touristiques, on a mis le paquet pour que la foule afflue vers ce temple.

Au tout début, ce n’était qu'un simple temple abritant une relique du Bouddha. Autour de ce « bout de Bouddha » on décida de construire un temple gigantesque : 101 mètres de circonférence, une flèche de 101 mètres de haut, 8 portes (eh eh! la janatha) et 101 représentations du Bouddha (j'en ai compté beaucoup plus, mais je me suis peut-être emmêlé les pinceaux).

SANYO DIGITAL CAMERA

Je l'ai visité pour la première fois en 2002. J'avoue que je n'ai pas compris le sens de ce gigantisme. À part cela vous y verrez des jardins tirés au cordeau, une vue magnifique sur la région environnante et le spectacle permanent du défilé des écoles et des pèlerins.

D'autres endroits répertoriés comme « lieu majeur touristique » sont à oublier (oh que oui !), mais celui-ci vaut le détour ! Bonne visite et bienvenue dans la province de Roi-Et !

Paille Kheundheu

Se rendre à l'Isan Buddhist Park
À 80 km au nord-ouest de la ville de Roi-Et city, près de Nong Phok
Ouvert tous les jours de 6h à 17h

Retrouvez Jeff sur son blog Jeff de Pangkhan, l'homme des rizières

© photo principale : Jeff © autres photos : Jeff