Un pays pour tous les goûts

Je voyage en Thaïlande depuis mon plus jeune âge, mais c'est devenue adulte que j'ai appris à l'aimer. Ce qui a changé ? Un œil neuf jeté sur le pays et du temps consacré à sa découverte.

Vacances en Thaïlande

blog-thailande-bangkok-2

Lorsque j’étais enfant et ado, les voyages en Thaïlande était pour moi synonymes de visites à la famille, à mes grands-parents, mes oncles, tantes et une myriade de cousins que je ne connaissais absolument pas. Le truc un peu rébarbatif même si on est très content de voir tout le monde. N’étant pas vraiment des touristes, on ne bougeait pas de Bangkok non plus, qui étaient loin d’être la ville qu’elle est aujourd’hui.

Mes journées se partageaient entre la TV en thai, les jeux vidéos, aider grand-mère à préparer les repas et les visites à des personnes de la famille que je ne connaissais absolument pas et pour qui mon métissage était objet de curiosité… Pas les vacances les plus passionnantes qui soient pour l’ado que j’étais.

Pourquoi voyager en Thaïlande

blog-thailande-bangkok-3

Après mes 13 ans , je n’y suis plus retournée jusqu’à mon voyage de noces 17 ans plus tard. Tout ce temps, je voyais des personnes qui venaient au consulat de Thaïlande où ma mère travaillait, demander des visas pour leur n-ème visite du Royaume du Siam.

Je ne comprenais pas un tel engouement pour ce pays. Ok les plages sont belles, ok c’est sympa. Mais franchement, avec tous les pays qu’il y a dans le monde, il y a quand même mieux à faire que de retourner sans cesse au même endroit !

C’est lors de mon voyage de noces en 2008 que j’ai compris. J’y allais avec un œil nouveau, adulte et avec un avis extérieur : mon mari qui n’était jamais allé en Asie.

Bangkok : sous le chaos, la magie

blog-thailande-bangkok-4

J’ai été frappé par la modernité de Bangkok, par ses contrastes incroyables, son aspect un peu chaotique, son énergie débordante. Une beauté dans le chaos qui m’a interpellée. Bangkok pour moi est la personnification d’une phrase de Nietzsche que j’aime particulièrement : « Il faut un chaos en soi pour accoucher d’une étoile qui danse ».

Je comprends les voyageurs qui n’aiment pas Bangkok. C’est pollué, embouteillé, désordonné, bruyant, odorant… Mais quand on veut bien y consacrer un peu de temps, loin des quartiers chauds, des shoppings mall, des pièges à touristes, Bangkok possède un charme indéniable.

Avec ce voyage, j’ai compris l’attrait que la Thaïlande pouvait avoir. Le vie bouillonnante de Bangkok bien sûr, la nature luxuriante du Nord, la sérénité du bouddhisme, la beauté hallucinante des plages, les découvertes culinaires, la fête omniprésente.

Voyager à Bangkok : pour qui ? pourquoi ?

Chacun peut y trouver son compte : les amoureux des grandes villes, les fêtards, les familles, ceux qui veulent trouver ou retrouver une sérénité spirituelle, les backpackers, les petits budgets, les gros budgets, ceux qui ne veulent surtout pas se prendre la tête, ceux qui partent à l’aventure sans but ni carte, les groupes d’amis qui se retrouvent pour les vacances… Et quand on en revient, on a souvent l’impression d’avoir manqué quelque chose, qu’il y a plus à découvrir et on a qu’une seule envie : y retourner encore et encore.

Retrouvez Linda sur son blog Lini's Choice

© photo principale : Linda © autres photos : Linda